• Périple par Onamir

    Ses chaussures glissaient sur la boue. Ses mollets étaient entaillés par ses nombreux passages trop près des arbres, des branches coupantes et des épines. Ses genoux craquaient à chaque pas, il ne les sentait même plus. Ses cuisses le brûlaient, à cause de ses nombreuses heures de marche dans le sol meuble. Ses jambes ne le porteraient bientôt plus. Alors il s’aida de ses mains. Ses mains écorchées où l’on pouvait voir sa chair luisante et saignante qui dégageaient des reflux d’hémoglobine. Il s’appuyait sur les troncs et les branches dont émergeaient des bouts d’écorce. Pour arranger son état, ses poumons lui faisaient mal à chaque fois que sa poitrine se soulevait. Ses inspirations courtes et rapides l’essoufflaient ; ses poumons semblaient avoir rétréci et n’emmagasinaient que très peu d’air. A force de respirer trop vite et d’évoluer dans la végétation hostile, il sentait le liquide chaud de son dernier repas remonter dans sa gorge. Il sentait même le goût de ce qui était encore un écureuil ce matin sur le fond de sa langue. Il n’entendait plus le craquement des branches, ni le vent, ni les quelques oiseaux qui s’aventuraient encore dans la région. Il n’entendait que les battements de son cœur résonner dans sa tête à un rythme effréné. Il continua cependant d’avancer et parvint même à éviter quelques obstacles. Mais le contenu de son estomac menaçait de retourner à l’air libre.
    Il décida alors de s’arrêter quelques instants. Après tout, mieux valait qu’il la retrouve après une petite pause plutôt qu’il meure à la moitié du chemin. Et quel chemin ! Quand il a entreprit son voyage de retour pour la rejoindre, le ciel était encore rose et le soleil avait à peine commencé son ascension. Midi avait déjà passé depuis longtemps, et il ne gardait de cette période de la journée que de mauvais souvenirs : le soleil l’avait presque assommé et il n’avait rien trouvé pour se nourrir. Maintenant, il devait bien être cinq, voire six heures du soir. Il ne devait plus être loin.
     
    Elle était censée l’attendre quelques mètres devant le bois. Comment réagira-t-elle quand elle verra qu’il ne rapporte rien ? Penser à elle lui permit d’oublier un moment sa nausée et il se résolu à repartir. Il ne savait pas combien de temps il était resté assis. Peut-être qu’il s’était assoupi. Aucune idée, et aucune importance. Il devait la prévenir au plus vite.
    Il sollicita ses muscles endoloris pour se relever. Il resta immobile contre un arbre un instant en fixant le sol. Sa tête lui tournait. Il pensa tout d’abord s’être levé trop vite, mais le tournis ne disparu toujours pas après plusieurs minutes. Tant pis, il continuerait avec.
    Tandis qu’il marchait, il sentait le fluide chaud couler de son épaule le long de son bras. Sa blessure saignait à nouveau. Il se l’était faite le matin même, sur le bord de la route où une voiture était censée l’emmener à la ville la plus proche pour y trouver de quoi manger, se changer, voire se laver si la chance était avec lui. Au lieu de cela, il n’avait trouvé que des corps décharnés, pourris, décomposés, autour desquels flottait une odeur pestilentielle de viande périmée. Le plus malheureux était que, bien sûr, ces corps étaient debout et lui avaient sauté dessus à son arrivée.
    Cela faisait très longtemps qu’on n’avait plus vu de morts rester morts. Mais il commençait à y être habitué. Viser la tête, parade ultime. Il était assez fier d’avoir survécu à ces morts-vivants ce matin. Comme ça, il pouvait la retrouver et la prévenir.

    Un son rauque parvint à ses oreilles, un son qu’il ne connaissait que trop bien. Il y en avait un pas loin. Peut-être à cent mètres, même pas. Il s’arrêta. Si le son s’éloignait, il repartirait à plus vive allure. Si au contraire il se rapprochait… Il resta immobile, retint presque sa respiration difficile et fixa son regard sur une feuille morte devant lui. La voix se faisait plus audible, s’y ajoutèrent des bruits de pas et branches qui craquent. Il avait du mal à rester concentré avec ce tournis, cette nausée, ces jambes tremblantes et les palpitations de son cœur dans les oreilles. Il ferma les yeux et envisagea un potentiel affrontement. Cette fois, il risquerait d’y laisser sa peau, et ce périple n’aura été d’aucune utilité en plus d’être ses dernières heures. Pour la première fois de sa vie, il pria pour que le mort n’approche pas.

    Sans se contrôler, il repartit dans ses pensées. Jamais il n’aurait dû croire le duo rencontré la veille. Des hommes honnêtes et généreux pendant la fin du monde ? Difficile d’en trouver. L’apparition des monstres transformait les Hommes en une autre sorte de monstres. Et pourtant, hier, il avait de l’espoir que ces deux hommes le soient. Il leur avait tout de même sauvé la vie alors que des morts-vivants les avaient attaqués dans leur sommeil ! C’était donc normal qu’ils le récompensent. Ils avaient proposé de l’escorter jusqu’à la première ville en voiture, de l’aider à récolter des ressources, puis de le ramener. Ces lâches avaient sûrement quitté la région après son départ, voyant qu’elle était infestée. Ce n’était pas des ressources qu’il avait récolté, mais bien des problèmes ! Et maintenant, il allait mourir dévoré par un corps solitaire qui errait dans le bois.
    Il ouvrit les yeux. Plus de bruit de voix, plus de souffle tremblotant. Il était bien seul. L’autre avait changé de direction sans le repérer. Premier coup de chance de la journée. Cela lui redonna du courage. Il était presque arrivé et repartit de plus belle. Il traversait la végétation à grandes enjambées sans même regarder sur quoi – ou qui – il marchait. Il oublia les douleurs des muscles dans ses jambes et ses poumons. Il savait qu’il perdrait bientôt connaissance et qu’il ne pourrait bientôt plus se supporter. Il savait aussi que le bois touchait à sa fin. Il apercevait déjà le feu de camp qu’elle avait allumé. Il voyait la tente, puis les armes qu’ils avaient dénichées. Il la distinguait elle, debout, le fusil à l’épaule. Elle faisait les cent pas. Un beau tableau pour finir la journée.

    Il s’écroula de tout son long devant la tente. Elle sursauta et accourut auprès de lui. Elle avait beaucoup de questions à lui poser, mais se ravisa quand elle remarqua qu’il ne rapportait rien. Elle comprit qu’il avait passé une sale journée. Alors elle se leva pour prendre de quoi le soulager, lui donner les dernières réserves de nourriture. Elle sentit sa main l’agripper.

    « Je dois te soigner ! Reste ici.
    -- Toi reste ici, parvint-il à articuler.
    -- Si on ne fait rien, tu vas y passer. Reste ici. »
    Il la retint quand elle tenta de se lever.
    « Fais ce que tu as à faire. Je suis revenu te dire au revoir. Tu seras le dernier souvenir que j’emporterai avec moi. »
     
    Alors il se sentit soulagé. Il laissa la douleur l’envahir et s’abandonna totalement à son sort. Il n’essayait plus de résister. Il admira une dernière fois son visage et ferma les yeux. Définitivement.
    Lorsque sa tête tomba sur le côté, elle put voir sur son épaule une blessure qui saignait encore. Elle laissait apparaître des filaments de chair déchiquetés, certains pendaient mollement de l’ouverture béante, d’autres se confondaient avec les fibres des muscles entaillés et déformés. Cela semblait dater de quelques heures, peut-être du matin. Elle regarda la morsure, et fit ce qu’elle avait à faire.

    Salut à vous ! Voici une toute petite nouvelle pour Pâques (bon ok, ça n'a rien à voir avec le chocolat mais c'est pas grave XD ), spécialement pour vous.

    Merci de me dire ce que vous en pensez ;)

            N'HESITEZ PAS A PARTAGER VOS IMPRESSIONS

    « Ecossais fleuris par Zouille21000Plage solitaire des Landes par CClémence »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Avril 2015 à 22:31

    Tu le sais déjà, moi je l'adore ! Je trouve que l'histoire avec les morts-vivants est bien amenée, c'est pas direct "Il y avait des zombies et ils m'ont mordu. Fin" enfin tu vois ce que je veux dire :)

    Je risque de me répéter alors tu te contenteras de ce commentaire tongue

    2
    Vendredi 10 Avril 2015 à 16:33

    Ah merci Yume :D Et merci pour tes petites corrections x)

    Ouais, je voulais faire une sorte de chute, mais je sais pas si ça fonctionne bien...

    (bon si ce comm est incompréhensible c'est normal, y a la moitié des touches de mon clavier qui marchent pas XD)

    D'accord d'accord, ça me suffit t'inquiète ;)

    3
    Samedi 11 Avril 2015 à 00:00

    De rien, ça m'a fait super plaisir que tu me demandes mon avis :D Ah je suis ta première lectrice ! C'est trop cool !

    Moi je trouve que tu es parvenue à faire une chute, je n'avais pas pensé qu'il s'était peut-être mordre, pour moi il était juste blessé.

    Non t'inquiète tout va bien enfin ça va mieux maintenant que tu l'as édité  winktongue

    Ah bah tant mieux parce que tu n'avais pas trop le choix ;)

    4
    Sarou
    Samedi 11 Avril 2015 à 11:45
    wow pas mal du tout, tu écrit vachement bien joumette
    5
    Samedi 11 Avril 2015 à 23:20

    > Yume Ouais, tu seras toujours ma première lectrice x)

    Ah ouf ! Ah je suis trop content ^^

    Ouais, nan mais c'est pas de ma faute si on me donne des claviers tout pourris ._.

    > Sarou Merci bien ! Vive les zombies !

    6
    Dimanche 12 Avril 2015 à 00:37

    Oh c'est trop mignon !!! (j'ai presque failli mettre un cœur quand j'ai écris cette phrase) XD Plus sérieusement, ça me fait super plaisir !!!

    Ah tu m'as comprise parce que j'ai oublié un ou deux mots en écrivant

    Ouais ouais x)

    7
    Dimanche 12 Avril 2015 à 00:49

    Stop je t'arrête tout de suite ! Si tu avais mis un coeur, je me serais désinscrit, j'aurais supprimé tous mes comptes internet, éteint mon ordi, jeté ce dernier pas la fenêtre dans mon jardin, brûlé mon jardin, monté dans un vaisseau spatial et fait exploser la Terre à distance ! Heureusement tu ne l'as pas fait x)

    Mais mrci quand même XD

    Ha voilà y a pas que moi qui écrit n'importe quoi XD

    8
    Dimanche 12 Avril 2015 à 01:05

    Ahahaha ouais heureusement XD Perso je me serais juste jetée par la fenêtre quoique en y réfléchissant ça n'aurait pas été nécessaire étant donné que tu allais faire exploser la Terre et aussi ça n'aurait pas été nécessaire de faire tout ça si c'était pour faire toy=ts exploser après. On voit l'esprit pratique ! XD

    Ah bah de rien :)

    Ouais ouais c'est bon... x)

    9
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:05

    Moi j'avais plus ou moins pensé qu'il s'était peut-être fait mordre, mais plutôt quand il croise le zombie tout seul. 

    Sinon j'aime bien, mais je pense que ça aurait pu être un peu plus long pour être un peu plus fouillé, si tu vois ce que je veux dire, éventuellement pour faire mettre un peu plus de suspense, enfin un truc dans le genre. 

    Aérer un peu plus le texte aussi, ou mettre la police en plus gros, ça peut être cool aussi, parce que là ça fait un peu mal aux yeux, je trouve x)

    Il y aussi quelques erreurs de concordance des temps et des phrases un peu bancales, mais à part ça au niveau du style c'est bien aussi. 

    Voilà, tu as mon avis :)

    10
    Dimanche 12 Avril 2015 à 16:58

    Ah oui tiens, j'y avais pas pensé. Enfin si mais j'ai vite oublié x)

    Ouais je vois ce que tu veux dire, je le ferais peut-être un jour alors. Mais bon pour l'instant j'aime bien comme ça donc je laisse :p

    Ah d'accord, pour e qui est des paragraphes je trouve que ça va, après la police ouais j'y ai pas pensé c'est vrai x) désolé pour tes znoeils !

    Ah oui à ce sujet, la phrase "midi avait déjà passé", je sais que je l'ai lue des dizaines et des centaines de fois, mais tu sais si c'est "était" ou pas ? Parce que je trouve que "midi était déjà passé" c'est trop moche x)

    Merci merci ! cool

     

    Haha Yume c'est moi ou t'as vraiment du mal ? XDD

    11
    Dimanche 12 Avril 2015 à 21:51
    Je sais que cette expression se dit, après je ne sais pas jusqu'à quel point elle est censée être correcte mais je crois que tu peux le dire.
    En tout cas je l'ai déjà rencontrée.
    12
    Dimanche 12 Avril 2015 à 23:50

    Hey ! Je me suis juste trompée sur un mot ! XD

    13
    Mercredi 15 Avril 2015 à 13:31

    D'accord ok, bah je laisse alors !

    :p

    14
    Cruck
    Lundi 20 Avril 2015 à 09:14

    Non seulement les admins sont pas capable d'accepter les critiques constructives mai en + ils restreignent la liberte d'expression bravo pour un site "artistique" n'y allez pas c'est un site mort il y a que 3 personnes qui parle!

    15
    Lundi 20 Avril 2015 à 15:24

    Désolés Cruck, on pensait avoir à faire à un mec qu'on connait qui passe son temps à nous troller. Enfin surtout pour énerver Yume, c'est pour ça qu'on a supprimé, ce qui, on le reconnait, ne se fait pas, qu'on te connaisse ou pas. Bon par contre de là à parler de critique constructive, dire "on s'endort" (avec des fautes en plus) n'est pas très constructif... Bref, désolés pour le commentaire mais sois plus pertinent de ton côté.

    16
    Lundi 26 Octobre 2015 à 19:52

    Je n'aurais jamais cru trouver un jour une histoire de zombie originale! ;) C'est vrai quoi d'habitude c'est juste tout le monde se fait mordre sauf le héros qui survit et qui doit sauver l'humanité et patati et patata x)

    Ce qui m'a plu aussi c'est le suspens que tu as mis en place et la petite chute à la fin ^^ J'avoue que personnellement je ne m'attendais pas à ce qu'il se soit fait mordre x3 Peut-être aurais-je du? :')

    Bref tout ça pour dire que j'ai bien aimé, vraiment :D

    17
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 18:25

    Merci beaucoup :DD Si si tu peux en trouver, les nouvelles de Max Brooks sont super originales !

    Content de voir que ça a marché x)

    Merci merci ça me fait super plaisir !

    18
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 21:43

    de rien ;)

     

    19
    Dimanche 27 Mars 2016 à 12:31

    J'adooore c'est trop beauuuu ! Ca commence direct avec des sensations et tout, on se sent trop à la place du gars O_O

    J'ai trouvé tout parfait ! Enfin à 2-3 détails près ! :D

    -je crois qu'on dit "midi était passé", sinon ça veut dire genre "midi avait passé un coup d'éponge sur la table" xD

    - sinon à la fin "il ferma les yeux. Définitivement", définitivement est pas nécessaire, on comprend, et puis ça m'a parut violent, c'est si beau quand c'est suggéré... :3

    - Après bon c'est mon ressenti, mais au lieu de "elle fit ce qu'elle avait à faire", j'aurais aimé terminer sur "elle su ce qu'elle avait à faire". C'est p'tet un trop gros changement par rapport à ce que tu voulais faire, mais bon ça me paraissait plus doux comme fin (même si on sait bien qu'après elle va lui exploser la cervelle ._.)...

    Ah oui et puis pour pinailler "j'emporterai" au futur sans S ;)

    Je suis trooop contente de la fin, j'avais trop peur qu'elle le prenne pour un zombie dans son état et le tue, ou qu'il la trouve zombifiée, c'est trop d'émotions aaah ! TwT

    20
    Dimanche 27 Mars 2016 à 21:36

    Haha merci pour les compliments, déjà x)

    On m'avait déjà dit ça oui, pour l'histoire de midi qui passe, mais c'est fou je suis presque sûr d'avoir vu ça quelque part !

    Mais oui tu as raison, en plus j'ai écrit "une dernière fois" avant donc bon x) Mais cette phrase en fait je l'entends,  je me vois bien dire le "définitivement" après une petite pause en regardant l'horreur dans les yeux de l'auditoire XD

    Ah ouais ! En fait, elle "su" ça montre vraiment qu'elle le fait à contre coeur, elle est face à la réalité  et sait ce qu'elle doit faire, mais elle va retarder un peu l'échéance. Oui c'est une bonne idée aussi je trouve, on est plus dans la tête de la madame. Avec "elle le fit" on voit l'action, on la voit se lever et tirer une balle limite sans réfléchir, "je vois un zombie je tire", et du coup elle a l'air plus froide, et c'est cet effet là que je voulais montrer ;) Et puis j'aime pas la douceur moi ! x) Donc voilà les deux sont intéressants mais ne montrent pas la même chose, et j'ai choisi ça (et puis je n'avais même pas pensé au verbe "savoir" aussi il faut dire xD)

    Argh, je croyais avoir bien éradiqué les nombreuses fautes de la fameuse première personne au futur ._. Merci je vais changer ça tout de suite !

    Haha, bah ça me fait plaisir que tu aies autant d'émotions :DD

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 22:42

        Je me permets d'intervenir : pour autant que je sache, on peut bien dire "midi avait passé", même si ça fait désuet, je ne crois pas que ce soit considéré comme incorrect.

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 23:04

        Ah bon ? 0_0 Pourtant "j'ai monté" c'est pas correct ! Mais bon la langue Française et ses subtilités, haaalala... on s'y perd x')

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 23:13

        Quand on parle du temps qui passe, on peut. Je pense que c'est une vieille formulation, mais aux dernières nouvelles on peut encore l'utiliser ^^

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 23:20

        Okay bein merci, tu as changé ma vie à jamais ^^

      • Lundi 28 Mars 2016 à 09:18

        x) De rien, alors !

    21
    Dimanche 27 Mars 2016 à 22:08

    Ah oui je vois, t'es pas du genre tendre, plutôt bien bien théâtral ;)

    Après vu comme tu as analysé ma proposition, on peut dire que tu as vraiment choisi la fin en connaissance de causes, alors bon c'est tout ce qui compte ! Mais moi j'aime pas les femmes froideuh x)

    En tout cas j'ai adoré j'en veux plein plein d'autres comme ça !!! :D

    22
    Mardi 29 Mars 2016 à 17:31

    Ah voilà Karidyae, c'était donc bien toi qui m'avait conforté dans ma formulation x)

    >Mielsa : Ah non moi je veux voir des guerrières >:) Mais en fait comme elle apparaît deux secondes et qu'on ne la voit que du point de vue du mec, on sait rien du tout sur elle x) Aussi je pense que l'apocalypse peut en refroidir plus d'un XD

    Ouah mais c'est trop motivant :') Mais je crois que tu devras attendre un petit peu (genre après le BAC ._.)

      • Mardi 29 Mars 2016 à 18:51

        AH OUI alors pour le bac, tout est excusé !

        Pour voir "avoir passé" j'ai du vérifier dans un vieux dico qui date de l'époque ou on "étoit" et "passoit" :P

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :